Aquest lloc web utilitza "cookies" pròpies i de tercers per oferir-te un millor servei, en navegar-hi n'acceptes l'ús. Més info x
Les projets achevés

Les vestiges archéologiques de la Bibliothèque de la Casa de Cultura de Gérone

Les vestiges archéologiques conservés dans le sous-sol de l'ancienne salle des enfants de la bibliothèque publique de la Casa de Cultura de Gérone correspondent au tissu urbain appartenant à l'ancien quartier du Mercadal. Les fouilles ont mis au jour une section de l'ancien tracé de la rue Fontanilles, dans laquelle, en plus des pavés et des égouts d'origine, les restes de quatre des maisons qui formaient la route ont été conservés: deux de ces habitations, celles situées du côté est de la rue ont conservé une partie de l'élévation bâtie et les niveaux de pavage et d'utilisation correspondants.
Le matériel archéologique conservé indique une chronologie assez large, datant de la fin du XIIIe siècle, lorsque l'occupation urbaine de cette zone a eu lieu, et jusqu'à la seconde moitié du XVIIIe siècle, lorsque les structures ont été démolies et terrain nivelé pour la construction du bâtiment actuel.

Dans le cadre des travaux de réhabilitation de la bibliothèque, réalisés en 2016, une partie de ce site archéologique a été préservée et muséisée, laissant les vestiges intégrés dans le nouvel équipement culturel, comme témoignage historique du développement urbain de cette zone de la ville de Gérone.


L'intervention conservation-restauration


L'intervention de conservation-restauration, promue par la Mairie de Gérone, s'est déroulée en deux phases, au cours des mois de janvier et juin 2016, en combinaison avec les travaux de rénovation du bâtiment. Les travaux ont porté sur la conservation-restauration (et la muséisation ultérieure) des structures de la maison 1 et de leur partie correspondante sur la rue Fontanilles. Une ligne conservatrice a été suivie, visant à maximiser la préservation des éléments et matériaux d'origine, essentiellement des structures murales, des revêtements muraux, des trottoirs et des éléments d'assainissement, construits avec des pierres de taille en calcaire, des galets de rivière, des matériaux céramiques et des mortiers de chaux.Tout d'abord, les altérations présentes ont dû être inversées, ce qui a entraîné le nettoyage et le nettoyage des surfaces et la consolidation des structures affaiblies, ainsi que les matériaux désintégrés, décohésés ou fracturés. Enfin, des réintégrations appropriées ont été effectuées pour faciliter la lecture et la compréhension des vestiges conservés. 

La maison 1, dans laquelle les vestiges conservés sont articulés, est divisée en deux pièces. La pièce sud (fragmentée par le fossé de fondation de l'actuelle Maison de la Culture) avait probablement des fonctions de cuisine; Il convient de noter le revêtement de sol en carreaux de céramique et le reste des revêtements de chaux que les murs portaient.La chambre nord correspond à l'entrée de la maison, ou patio distributeur avec hall d'entrée. Dans cet espace, il y a un trottoir composé de petits cailloux de rivière, qui, dans deux registres de composition, ont des dessins ornementaux basés sur des bordures et des motifs végétaux: une feuille de lierre dans la première section et des palmiers floraux dans la seconde. Il y a aussi la suppression des murs de deux escaliers; le premier (construit en tuiles au premier niveau et en pierre la première marche et la base de support de l'escalier) est contemporain au pavé en pierre, tandis que le second (qui a deux niveaux d'accès) correspond à une chronologie en arrière.La façade de la maison, qui conserve une hauteur assez régulière et environ 10 mètres de long, est construite avec des pierres de taille en calcaire liées au mortier de chaux. L'ustensile de cuisine a deux factures différentes; Blocs irréguliers de taille moyenne aux points d'intersection avec les murs médians, et fabrique de gros blocs sculptés à la base et autour des ouvertures. Il y a aussi quelques parties liées à la construction de la canalisation du côté est de la rue Fontanilles (probablement du XVIe siècle), ainsi qu'un fragment du canal en céramique pour recueillir et conduire les eaux de pluie vers le au réseau d'égouts externe.

Depuis la maison 2, peu de structures ont été visibles; Seules les réformes effectuées sur le mur sud sont montrées pour accueillir divers canaux de collecte d'eau, ainsi que le puits noir situé du côté est de la maison.
Enfin, l'extrémité sud de la chaussée de l'ancienne rue Fontanilles, avec son pavé central et une partie du réseau d'égouts existant sur son trottoir, a également été mise à nu.